Dernière mise à jour
Certains contenus n'ont pas de traduction.

Prévisions détaillées jour par jour

Conseils pour le mercredi 29 mai

  • évitez de quitter les grandes métropoles entre 15 heures et 21 heures, et l’Île-de-France à partir de 12 heures ;
  • évitez de circuler sur les grands axes en directions des régions côtières entre 15 heures et 20 heures, l’autoroute A9 jusqu’à 21 heures et l’autoroute A7 jusqu’à 23 heures ;
  • l’accès à l’Italie par le tunnel du Mont-Blanc (N205) risque d’être saturé entre 16 heures et 18 heures.

Conseils pour le jeudi 30 mai

  • évitez de quitter les grandes métropoles entre 9 heures et 12 heures ;
  • quittez ou traversez l’Île-de-France avant 7 heures ;
  • évitez de circuler sur l’autoroute A7 entre 12 heures et 16 heures.

Conseils pour le dimanche 2 juin

  • la période la plus critique en direction des grandes métropoles se situe entre 12 heures et 21 heures. Privilégiez un départ tôt dans la matinée ou en fin de soirée ;
  • évitez de circuler sur les autoroutes A10 entre Bordeaux et Poitiers, A7 entre Orange et Lyon, A9 de l’Espagne vers Narbonne, A61 entre Narbonne et Toulouse de 11 heures à 14 heures ;
  • évitez de circuler sur l’autoroute A71, entre Bourges et Orléans, de 15 heures à 17 heures.

Généralités sur la période

Positionné à la fin du mois de mai et éloigné des dernières vacances scolaires, le grand pont du week-end de l’Ascension incite de nombreux usagers à effectuer un voyage de loisirs à cette occasion. De très nombreux déplacements sont donc attendus au cours de ce week-end. Les destinations choisies à cette période sont situées généralement à courte ou moyenne distance du domicile. La fréquentation des zones côtières sera très importante. Les trajets reliant les plages aux grandes agglomérations proches connaîtront une circulation dense, non seulement au début et à la fin du week-end, mais aussi au cours des autres jours de la période pour des excursions à la journée. En matière de déplacements de week-end, chaque métropole possède ses particularités propres aux habitudes locales : plages, secteurs à forte concentration de résidences secondaires, pôles touristiques, parcs d’attractions… Les difficultés de circulation seront ainsi observées entre Paris et la Normandie ou la Bretagne mais aussi en direction de la région Centre-Val-de-Loire ; entre Lyon ou Toulouse et la Méditerranée, entre Lille et les plages du Nord, entre Bordeaux et la côte aquitaine ou charentaise, l’Espagne et l’Andorre.

Mercredi 29, le trafic sera dense dans le sens des départs. En Île-de-France la circulation sera très dense en direction des barrières de péage des autoroutes A10 et A6 dès la fin de la matinée et dans l’après-midi des difficultés de circulation sont attendues sur l’autoroute A13 et les principales radiales et rocades convergents vers les autoroutes A6 et A10, jusque tard dans la soirée.

Jeudi 30, dans le sens des départs, la circulation sera très difficile au niveau national. En Île-de-France, la circulation sera très dense en direction des barrières de péage des autoroutes A10 et A6 et sur l’autoroute A13, dès le début de la matinée et jusqu’en milieu de l’après-midi.

Dimanche 2 juin, dans le sens des retours, la circulation sera très difficile au niveau national. Les difficultés risquent d’être plus importantes dans le grand Ouest, en Bretagne, Normandie, Pays-de-la-Loire, ainsi qu’en région Centre-Val-de-Loire en direction de Paris. En Île-de-France, la circulation sera très dense sur les autoroutes A10, A6 et A13, dès la fin de la matinée et jusque tard dans la soirée. Les temps de passages aux barrières de péage devraient être relativement importants.

prévisions détaillées (format pdf - 977.4 ko - 14/05/2019)