ombre
L’organisation du service public de l’information routière
L’organisation

Le ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer

La politique nationale d’information routière et sa mise en œuvre sur le réseau routier national relève du ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer. La Direction générale des Infrastructures, des Transports et de la Mer (DGITM) est notamment chargée de l’animation et de la gestion du réseau et des services routiers de l’État, les Directions interdépartementales des routes.

Bison Futé, emblème du service public de l’information routière, s’appuie sur les Centres d’Ingénierie et de Gestion du Trafic (CIGT) des onze Directions Interdépartementales des Routes ( DIR (format pdf - 517.5 ko - 16/09/2016)).

L’information routière est recueillie sur le terrain par les gestionnaires routiers(directions interdépartementales des routes, sociétés concessionnaires d’autoroutes, collectivités territoriales). Ce dispositif humain s’appuie également sur des systèmes automatiques de recueil des données et de surveillance du trafic : principalement les stations positionnées en bord de route pour mesurer le trafic et les caméras pour surveiller la circulation et détecter les évènements (encombrements, accidents).

La Délégation à la Sécurité et à la Circulation Routières

La Délégation à la Sécurité et à la Circulation Routières (DSCR) est associée à la communication de la marque Bison Futé pour les messages de conseils de conduite et de comportement destinés à lutter contre l’insécurité routière.

Ministère de l’écologie