Last update
Some contents have no translation.
ombre gauche

Métropole Strasbourg

La métropole de Strasbourg prévoit d’interdire progressivement les véhicules les plus polluants, par la mise en place du Certificat Qualité de l’Air Crit’Air , pour que d’ici 2020, seuls les véhicules répondant aux critères de pollution les plus exigeants en vigueur à cette date puissent circuler.

png - 625.4 ko

Strasbourg est la troisième ville de France à mettre en place d’ici le 1er novembre 2017 l’utilisation obligatoire du Certificat Crit’Air en cas de pic de pollution, dont le périmètre s’étend à l’eurométropole. Les véhicules de livraison les plus polluants vont être progressivement interdits à la circulation afin d’assurer une forte diminution de la pollution. Il s’agit des véhicules utilitaires légers immatriculés avant le 1er octobre 1997 et des poids lourds immatriculés avant le 1er octobre 2001.

Les véhicules légers qui circulent sans autorisation s’exposent à une amende de classe 3 (45 euros, majorée à 68 euros), et les véhicules de plus de 3,5 t s’exposent à une amende de classe 4 (90 euros, majorée à 135 euros).

Pour en savoir plus, consultez :

En cas de pic de pollution une Zone de Protection de l’Air (ZPA) sera mise en place et le dispositif de circulation différenciée (format pdf - 545.7 ko - 30/08/2017) appliqué sur le périmètre des 33 communes de l’Eurométropole de Strasbourg.

Le dispositif de circulation différenciée prévoit :

  • une vitesse réduite de 20 km/h dès le 1er jour du pic de pollution
  • à partir du 3ème jour de persistance d’un pic de pollution de l’air, ou de dépassement d’un certain seuil, les véhicules "non classés" ainsi que les véhicules catégorisés Crit’Air 4 et 5 ne pourront pas circuler.

En cas de pollution, consultez :