Última actualización
Algunos contenidos no tienen traducción.

Tunnel du Mont-Blanc (74) - Catégorie E

A compter du 1er novembre 2012 : modification du règlement de circulation dans le Tunnel du Mont-Blanc

L’accès du tunnel du Mont-Blanc est interdit :

  • aux véhicules de transport de plus de 3,5 tonnes de PTAC dont les émissions polluantes sont de catégorie EURO 0, EURO 1 et EURO 2 au sens de la réglementation communautaire en vigueur à la date du présent règlement ; à ce titre sont interdits les véhicules ayant les caractéristiques de poids précités dont la date de première mise en circulation est antérieure au 1er octobre 2001 sauf si le conducteur démontre que son véhicule répond aux normes de pollution équivalentes à celles de la classe EURO 3.

Pour plus de détails, consultez l’arrêté préfectoral n° 2012-299-004 du 25 octobre 2012 (format pdf - 744.7 ko - 22/08/2013).

Consultez également la rubrique concernant le transport des marchandises dangereuses.

A compter du 1er janvier 2011 : règlement de circulation dans le Tunnel du Mont-Blanc

L’accès du tunnel du Mont-Blanc est interdit :

  • aux véhicules ou ensemble de véhicules ne pouvant atteindre ou maintenir la vitesse de 50 Km/h ;
  • aux véhicules ou ensemble de véhicules, chargement compris, de hauteur supérieure à 4,70 m ;
  • aux véhicules ou ensemble de véhicules transportant des marchandises dangereuses (règlement ADR) ;
  • aux véhicules de transport de plus de 3,5t de PTAC dont les émissions polluantes sont de catégorie EURO 0 et EURO 1 au sens de la réglementation communautaire en vigueur à la date du présent règlement ; à ce titre sont interdits les véhicules ayant les caractéristiques de poids précités dont la date de première mise en circulation est antérieure au 1er octobre 1996, sauf si conducteur démontre que son véhicule répond aux normes de pollution équivalentes à celles de la catégorie EURO 2 ;
  • aux vélocipèdes et cyclomoteurs, véhicules autorisés aux conducteurs sans permis de conduire, véhicules non immatriculés ;
  • aux véhicules munis de chaînes ;
  • aux véhicules dont l’état général, les conditions de circulation, l’équipement ou l’état des pneumatiques peuvent constituer un danger ou une gêne pour la sécurité du trafic, véhicules dont le chargement est mal arrimé, ou qui peut répandre sur la chaussée des substances solides, liquides ou visqueuses (y compris la neige), véhicules ou chargements présentant un échauffement anormal ;
  • aux véhicules émettant des fumées excessives, des gaz toxiques, ou véhicules trop bruyants ;
  • aux engins et tracteurs agricoles, aux véhicules à chenilles, ou à bandages pleins, engins de travaux publics.

Pour plus de détails, consultez l’arrêté préfectoral n° 2010-3478 du 27 décembre 2010 (format pdf - 287 ko - 28/05/2013).

Retrouvez toute l’actualité sur ATMB.