Dernière mise à jour
Certains contenus n'ont pas de traduction.

Historique

Le service public d’information routière s’est développé en France dans les années 70

1968 - La création du CNIRG

Le Centre national d’Information routière de la Gendarmerie (CNIRG) est créé au Fort de Rosny-sous-Bois (93).

1969 - La création du CNIR

Les ministres de l’Intérieur, de la Défense et de l’Équipement-Transports décident de regrouper leurs moyens au sein d’une structure interministérielle chargée de recueillir, analyser et diffuser l’information routière : le Centre national d’Information routière (CNIR) de Rosny-sous-Bois.

1972 - La création des CRICR

Sept Centres régionaux d’Information et de Coordination routières (CRICR) seront créés sur le même modèle interministériel à Metz, Lyon, Bordeaux, Lille, Marseille, Rennes et Créteil.

1976 - La naissance de Bison Futé

Après les bouchons historiques en direction de l’Espagne pendant l’été 1975 (600 km de bouchons cumulés sur la RN10), et face à une forte mobilisation médiatique, le ministère des Transports décide de lancer une importante campagne de communication pilotée par le désormais populaire chef indien « Bison Futé ». Limité à l’origine à indiquer les itinéraires bis en période estivale, Bison Futé étendra peu à peu son influence sur l’ensemble du réseau routier tout au long de l’année, pour s’imposer, au fil des avancées technologiques, comme l’emblème de l’information routière publique en temps réel.

1997 – La création du site internet Bison Futé

Plusieurs rubriques vont être développées à destination du grand public, mais aussi des professionnels du transport et des médias, alimentées par le réseau des CRICR.

2005 – L’apparition de la carte temps réel Bison Futé

La carte active permet de visualiser les conditions de circulation en temps réel sur le réseau routier principal grâce au dispositif « Traficolor » alimenté par des capteurs. Une information de proximité est également proposée pour les grandes agglomérations, ainsi que l’accessibilité aux événements frontaliers.

2006 – La modernisation du site internet Bison Futé

Pour une meilleure qualité d’information et une plus grand souplesse d’utilisation, le site internet est modernisé avec l’acquisition de nouvelles fonctionnalités (flashs d’alerte, points de circulation, espaces dédiés aux professionnels). A cette occasion, une nouvelle signature traduisant cette évolution est créée : « Bison Futé, sur tous vos trajets, du départ à l’arrivée ».

2013 - Nouvelle modernisation du site internet Bison Futé

Le nouveau site Bison Futé simplifie la recherche d’information sur les conditions de circulation en temps réel et sur les prévisions de trafic, grâce à une nouvelle cartographie des perturbations actualisée en direct. Les automobilistes peuvent maintenant préparer leur déplacement grâce à l’application mobile Bison Futé qui leur donne l’information en temps réel et l’actualité des travaux en France métropolitaine.

2016 - Une nouvelle étape du service public d’information routière : l’application mobile Bison Futé Pour ses 40 ans, le Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer continue de se moderniser en lançant une application Bison Futé pour smartphone Android et Apple.. Accessible gratuitement et, sans publicité, cette application permet un accès aux prévisions et une visualisation, en direct, de l’état du trafic.